calendar-60 Created with Sketch. Rendez-vous

L’augmentation mammaire Bordeaux pour se sentir bien, pour se sentir mieux, affirmer sa féminité, redonner du volume et du galbe, les raisons sont diverses.

augmentation mammaire Bordeaux
Augmentation mammaire Bordeaux

L’augmentation mammaire Bordeaux : l’objectif​

L’augmentation mammaire par prothèses reste l’intervention la plus pratiquée dans le domaine de la chirurgie esthétique. C’est pourquoi les techniques et les prothèses posées ont beaucoup évolué avec le temps.

Cette intervention transforme le buste pour lui donner plus de féminité. En effet, l’augmentation doit être homogène et doit donner un galbe arrondi ainsi qu’un beau décolleté. Cependant, le naturel et la discrétion doivent rester de mise.

L’augmentation peut aussi corriger une asymétrie mammaire due à une malformation du thorax, due à un défaut de croissance d’un ou des deux seins, ou due à des seins tubéreux. Sachez qu’une demande de prise en charge par la sécurité sociale peut alors être réalisée.

augmentation mammaire bordeaux
Augmentation mammaire Bordeaux

L’intervention de l’augmentation mammaire

L’augmentation mammaire dure environ 1H30 à la Nouvelle Clinique Bel Air de Bordeaux. Elle a lieu sous anesthésie générale. Un tir de laser UrgoTouch® est réalisé à la fin de l’intervention afin d’optimiser au maximum la qualité de votre cicatrice.

A votre réveil, un pansement légèrement compressif sera appliqué sur votre nouvelle poitrine. La gêne et l’inconfort seront pris en charge par notre équipe d’anesthésie à votre écoute.

Le lendemain de votre augmentation mammaire, le pansement est retiré, vous pourrez alors mettre le soutien-gorge de contention. Puis le Docteur Sorin validera votre retour à domicile.

augmentation mammaire bordeaux
Augmentation mammaire Bordeaux

Les suites

Des douleurs peuvent être présentes à la suite de l’intervention. En effet, les antalgiques et relaxants musculaires permettent de les contrôler. Il faut compter environ 10 jours pour la reprise des activités professionnelles. Le Docteur Sorin vous demandera de porter durant 6 semaines le soutien-gorge de contention qu’il vous aura prescrit en pré-opératoire.

Les douches sont possibles dès le lendemain de l’augmentation mammaire. Vous pourrez ainsi savonner délicatement les cicatrices. En revanche, les bains et la piscine sont proscrits durant 3 semaines.

Comme toutes les cicatrices, celles de l’augmentation mammaire par prothèses doivent être tenues à l’écart du soleil durant une année (ou protégées par une crème solaire avec un indice de 50+).
En effet, une cicatrice met environ une année à devenir « un fin trait blanc » avec une période inflammatoire située entre 1 et 2 mois où elle sera rouge. Puis au fil des mois, elle passera du rouge au rose, puis du rose au blanc.

Tous les actes chirurgicaux comportent des risques, c’est pourquoi il est possible de voir apparaitre un hématome, une infection, des cicatrices disgracieuses, une asymétrie, une coque péri-prothétique et un résultat insatisfaisant peuvent arriver.

Les prothèses ont une durée de vie limitée (de 10 à 12 ans en moyenne). Il est nécessaire de les changer à distance. Une rupture spontanée ou due à un traumatisme peut aussi arriver avant ce délai. Cela oblige à changer la prothèse rompue.

Le résultat est d’emblée visible. Il peut se modifier durant les 3 premiers mois.

Précautions ​

Pour se prémunir des complications, un arrêt du tabac est impératif 1 mois avant et 1 mois après l’intervention. Il est nécessaire d’éviter la prise d’anti inflammatoires et d’Aspirine durant la semaine précédant l’intervention.

La veille au soir et le matin de l’intervention, vous devrez utiliser un savon antiseptique lors de votre douche afin de prévenir les infections nosocomiales.

À la maison, durant les premiers jours, reposez vous et ne réalisez pas de travail de force (ménage, port de charge lourde…). En effet, il est conseillé de marcher afin d’éviter le risque de phlébite.

Consultations post opératoires ​

Les consultations post opératoires de l’augmentation mammaire par prothèses sont réalisées à 1 semaine, 6 semaines et 9 mois à Bordeaux.


Questions / Réponses

Quel prix pour une augmentation mammaire ?

Le tarif d’une augmentation mammaire par prothèses est de 4590 euros en chirurgie esthétique. L’augmentation mammaire est de 2520 euros si une prise en charge est acceptée par la sécurité sociale. Le remboursement par la sécurité sociale intervient lorsque la patiente présente un bonnet inférieur à A (hypotrophie mammaire ou agénésie mammaire) ou qu’elle présente des seins tubéreux (malformation mammaire). La sécurité sociale prend alors en charge l’hospitalisation, l’arrêt de travail, ainsi qu’une partie du tarif de la chirurgie et de l’anesthésie. Les 2520 euros restants à votre charge sont le total des dépassements d’honoraires de chirurgie et d’anesthésie. Les dépassements d’honoraires peuvent être pris en charge par votre mutuelle selon votre contrat.

Le Dr Thomas Sorin vous délivrera à l’issue de votre consultation un devis détaillé que vous pourrez envoyer à votre mutuelle pour connaitre la hauteur de votre remboursement si vous êtes éligible à un remboursement par la sécurité sociale. En cas de chirurgie non remboursé par la sécurité sociale, la mutuelle ne peut pas entrer en ligne de compte.

Comment se faire rembourser pour une augmentation mammaire ?

L’augmentation mammaire par prothèses peut être remboursée par la sécurité sociale sous certaines conditions. Le remboursement par la sécurité sociale intervient lorsque la patiente présente un bonnet inférieur à A (hypotrophie mammaire ou agénésie mammaire) ou qu’elle présente des seins tubéreux (malformation mammaire). La sécurité sociale prend alors en charge l’hospitalisation, l’arrêt de travail, ainsi qu’une partie du tarif de la chirurgie et de l’anesthésie. Les 2520 euros restants à votre charge sont le total des dépassements d’honoraires de chirurgie et d’anesthésie. Les dépassements d’honoraires peuvent être pris en charge par votre mutuelle selon votre contrat.

Afin de bénéficier d’une prise en charge par la sécurité sociale, le Dr Thomas SORIN vous examinera et réalisera une demande d’entente préalable s’il le juge opportun. Cette demande justifiera de vos mensurations et sera à envoyer à votre caisse primaire d’assurance maladie avec les photos de votre poitrine (réalisées en consultation). Votre caisse d’Assurance Maladie dispose d’un délai de 15 jours à compter de la date de réception de la demande d’accord préalable pour se prononcer. L’absence de réponse dans ce délai de 15 jours vaut acceptation. Un justificatif d’accord ou de refus sera envoyé au Dr Thomas Sorin.

Parfois, le médecin conseil de la sécurité sociale convoque les patientes afin de les examiner et de reprendre les mesures.

Comment savoir si on a une hypotrophie mammaire ?

Une hypotrophie mammaire correspond à l’absence de glande mammaire ou à un volume infime. Elle s’évalue en prenant 2 mesures : Le tour de votre thorax en passant par les sillons sous mammaires et le tour de votre thorax en passant sur les aréoles. Si la différence entre ces 2 mesures est inférieure ou égale à 5 cm une demande d’entente préalable à un remboursement par la sécurité sociale peut être réalisée.

Comment se passe une augmentation mammaire ?

L’augmentation mammaire par prothèses est une chirurgie qui dure entre 45 minutes et 1 heure. L’augmentation mammaire est réalisée sous anesthésie générale au bloc opératoire. Les fils sont résorbables et il n’y a pas de drain. Un tir de laser d’optimisation cicatricielle UrgoTouch est réalisé pour obtenir une plus belle cicatrice. L’augmentation mammaire peut être en ambulatoire ou avec 1 nuit d’hospitalisation. Un soutien-gorge de contention est nécessaire pendant 6 semaines post opératoires. Il est possible de refaire les pansements soi-même durant 1 semaine à 10 jours. Des soins de pansement par une infirmière à domicile peuvent aussi vous être prescrits si vous le préférez.

Quelle est la durée de vie d’un implant mammaire ?

Les prothèses mammaires doivent être changées tous les 10 à 12 ans. En effet, comme tout matériaux, les prothèses s’usent avec le temps, elles deviennent plus fragiles. Le risque de les porter plus longtemps est la rupture d’implant mammaire qui occasionne une fuite de silicone dans la capsule créée par le corps autour de la prothèse : on parle alors de rupture intra-capsulaire.

Quand changer ses prothèses mammaires ?

Le changement des prothèses mammaires ne doit être réalisé au-delà de 12 ans après la pose. Il existe un risque de rupture des implants si les prothèses mammaires sont portées plus longtemps. En effet, comme tout matériaux, les prothèses s’usent avec le temps, elles deviennent plus fragiles.

Le changement d’implants mammaires peut être l’occasion d’une augmentation ou d’une diminution de la taille des prothèses mammaires. Le changement peut être associé à un lifting mammaire pour améliorer le galbe des seins s’ils se sont affaissés avec le temps.

Comment se passe un changement de prothèses mammaires ?

Le changement de prothèses mammaires est réalisé lors d’une chirurgie qui dure entre 30 minutes et 45 minutes sous anesthésie générale, à la clinique, en ambulatoire. Le changement d’implants mammaires est moins douloureux qui la première pose de prothèses mammaires car la loge de l’implant est déjà créée. La même cicatrice que pour l’implantation peut être reprise.

Comment savoir si mon implant mammaire est rompu ?

Les signes d’un implant mammaire rompu peuvent être : une déformation du sein, une coque péri prothétique (le sein qui devient dur), une douleur dans le sein. Mais bien souvent, cela passe inaperçu. C’est l’échographie mammaire qui fait le diagnostic d’une rupture d’implant mammaire. Parfois, le diagnostic peut être plus délicat pour le radiologue et une IRM est nécessaire. Un implant mammaire rompu doit être remplacé dans un délai rapide (quelques mois).

Où sont les cicatrices d’une augmentation mammaire par prothèses ?

Les cicatrices d’une augmentation mammaire par prothèses peuvent se situer dans le sillon sous mammaire (sous le sein), au niveau de l’aréole ou encore au niveau axillaire (dans l’aisselle). La cicatrice au niveau du sillon sous mammaire présente l’avantage d’être très discrète mais n’est pas la plus adaptée si les seins ptosent (si les seins sont légèrement affaissés), la cicatrice aréolaire est plus adaptée si les seins ptosent légèrement. Pour moi, la cicatrice axillaire n’est pas un bon moyen de poser des prothèses mammaires car le risque d’hématome, d’infection, de coque et de malposition de l’implant est trop important.

Lorsque les seins s’affaissent de manière plus importante, il sera réalisé un lifting des seins en plus de l’ajout de volume avec les prothèses mammaires. Les cicatrices sont dans ce cas : autour de l’aréole avec potentiellement si les seins présentent une ptose importante, une cicatrice verticale entre l’aréole et le sillon sous mammaire et une petite cicatrice horizontale au niveau du sillon sous mammaire.

Le Dr Thomas SORIN utilise le laser UrgoTouch® d’optimisation cicatricielle. Il permet en moyenne une amélioration de 36% du volume de la cicatrice. UrgoTouch® est une technologie laser dont le but est d’agir sur l’organisation des fibres de collagène au stade le plus précoce de la cicatrisation, juste après la suture. Réalisé sous anesthésie, à la fin de l’intervention chirurgicale, cet acte est totalement indolore. Une seule séance suffit pour réaliser le traitement.

Comment traiter un sein vidé ?

Les seins « vidés » sont la conséquence d’un amaigrissement massif ou parfois d’une grossesse. Lorsque les seins s’affaissent de manière plus importante, il sera réalisé un lifting des seins en plus de l’ajout de volume avec les prothèses mammaires. Les cicatrices sont dans ce cas : autour de l’aréole avec potentiellement si les seins présentent une ptose importante, une cicatrice verticale entre l’aréole et le sillon sous mammaire et une petite cicatrice horizontale au niveau du sillon sous mammaire.

Quel chirurgien pour une augmentation mammaire ?

Le Dr Thomas Sorin est spécialiste en chirurgie esthétique. Il a été formé au sein du prestigieux Hôpital Saint Louis à Paris 10ème dans le service du Pr Revol et Pr Servant où la chirurgie du sein tient une place prépondérante. Il saura répondre à votre demande. 

C’est quoi une ptôse mammaire ?

Une ptôse mammaire est une chute des seins vers le bas. La ptose mammaire est dû à un relâchement et une distension de la peau du sein (avec le temps, les variations de poids ou les grossesses). La glande et la graisse contenues dans le sein vont se concentrer dans la partie basse du sein ce qui donne un aspect vidé de la partie supérieure du sein. Le traitement est appelé : la cure de ptose ou le lifting du sein ou la mastopexie. Le lifting des seins peut être associé à une augmentation avec des prothèses mammaires.

Quels sont les risques d’une augmentation mammaire ?

Les risques d’une augmentation mammaire sont comme toute chirurgie : l’hématome, l’infection, les difficultés de cicatrisation. Il existe aussi le risque de coque péri prothétique. Pour diminuer les risques d’une augmentation mammaire, il est nécessaire d’arrêter de fumer au moins 1 mois avant et 1 mois après la chirurgie. Il est aussi nécessaire de ne pas prendre d’anti inflammatoire, d’Aspirine ou d’Oméga 3 durant la semaine qui précède la pose de prothèses mammaire pour éviter le risque de saignement.

Qu’est-ce qu’une coque péri prothétique ?

Une coque péri prothétique est une réaction du corps à l’implant mammaire. La pose de prothèses mammaires va induire une capsule péri prothétique, ce qui est une réaction normale car le corps va isoler l’implant qui est perçu comme un corps étranger. Cette capsule va permettre que la prothèse reste à sa place durant toute la durée de l’augmentation mammaire. Cependant, les cellules de la capsule péri prothétique peuvent acquérir une capacité de contractile (comme une cellule musculaire), cela provoque une contraction de la capsule : on parle alors de coque. Il existe différent stade décrit par Baker. L’apparition d’une coque autour de l’implant mammaire provoque une induration (le sein devient dur à la palpation), le sein peut être douloureux et se déformer. Le mécanisme de formation de la coque péri prothétique est peu connu à ce jour, il existe des hypothèses qui demandent à être confirmée (film bactérien). Le risque est de 1% .

Quel est le traitement de la coque péri prothétique ?

Le traitement d’une coque péri prothétique est l’ablation de l’implant mammaire avec sa coque. Une nouvelle prothèse mammaire peut être réimplantée mais rien ne peut prédire le risque de récidive de coque.

Quel âge pour une augmentation mammaire ?

L’âge pour une augmentation mammaire commence à 17 ans. À 17 ans, la croissance des seins est terminée et les risques d’avoir une cicatrice hypertrophique diminuent. Il n’y a pas d’âge limite au-delà duquel il est impossible de réaliser une augmentation mammaire.

Quelles sont les différentes tailles de prothèses mammaires ?

Les tailles de prothèses mammaires vont de 100 mL à 600 mL. Au-delà de ce volume, le résultat n’est plus naturel. La moyenne des implants mammaires se situe entre 200 mL et 350 mL. La simulation en 3D est la nouvelle méthode pour le choix des prothèses mammaires. Le Dr Thomas SORIN utilise la technologie de pointe Crisalix® pour la réalisation d’une simulation 3D de votre intervention de chirurgie esthétique. Cette simulation en 3 dimensions va vous aider à comprendre les futurs changements et exprimer vos attentes.
En plus de la simulation 3D, le Dr Sorin associe l’ancienne méthode pour le choix des implants. Il s’agit de mettre des prothèses mammaires externes dans le soutien gorge. Cette méthode est moins précise mais reste un bon complément pour le choix de vos prothèses mammaires.

Où se renseigner pour faire une augmentation mammaire ?

Le cabinet du Dr Thomas Sorin chirurgien esthétique à Bordeaux est l’endroit idéal pour discuter du projet de votre augmentation mammaire par prothèses. Dans un magnifique appartement de soins de type Haussmannien au cœur du centre-ville de Bordeaux, le Dr Thomas SORIN vous reçoit en toute discrétion dans une ambiance chaleureuse et élégante.

Quels soins après des prothèses mammaires ?

Les soins après la pose de prothèses mammaires se limitent à se doucher tous les jours en savonnant la cicatrice, puis à mettre un pansement après avoir désinfecté. Il est possible de refaire les pansements soi-même durant 1 semaine à 10 jours. Des soins de pansement par une infirmière à domicile peuvent aussi vous être prescrits si vous le préférez. Les fils sont résorbables, il n’y a pas besoin de les retirer et il n’y a pas de drain.

Quels sont les soins sur les cicatrices après une augmentation mammaire ?

Les soins sur les cicatrices après une augmentation mammaires sont les mêmes durant 1 semaine à 10 jours. Il s’agit d’enlever les pansements et de nettoyer sous la douche avec de l’eau et du savon les cicatrice, puis de mettre un pansement après avoir désinfecté. Après 10 jours, une crème fournie par le Dr Thomas Sorin est à mettre sur les cicatrices et sur les seins matin et soir pour bien hydrater votre peau pendant 1 à 2 mois.
Comme toutes les cicatrices, celles de l’augmentation mammaire doivent être tenues à l’écart du soleil durant une année (ou protégées par une crème solaire avec un indice de 50+). En effet une cicatrice met environ une année à devenir « un fin trait blanc » avec une période inflammatoire située entre 1 et 2 mois où elle sera rouge. Puis au fil des mois, elle passera du rouge au rose, puis du rose au blanc.

Les massages des cicatrices peuvent être fait à partir de 6 semaines après la chirurgie. Il s’agira de massage doux au début puis de palpé roulé par la suite afin d’assouplir les cicatrices.

Quelle position pour dormir avec des prothèses mammaires ?

Pour dormir après la pose de prothèses mammaires, les positions sur le dos et sur le côté sont possibles. Aidez-vous de coussins pour soulager votre dos. Si vous vous réveillez sur le ventre, cela n’a pas d’incidence, les sutures sont solides, néanmoins rendormez-vous sur le dos ou sur le côté. Après 6 semaines, la position ventrale est possible.

Quel soutien-gorge après une augmentation mammaire par prothèses ?

Après une augmentation mammaire par prothèses, le soutien gorge adapté est le soutien gorge de contention avec un contenseur. Il s’agit d’un vêtement de contention qui va maintenir les implants mammaires à leur place. En plus de maintenir les seins, il apporte soutien et confort. Le soutien gorge de contention est à porter durant 4 semaines post opératoires jour et nuit puis 2 semaines uniquement la journée (lorsque vous êtes en position verticale). Le contenseur (sorte de bande élastique au dessus des seins) n’est à porter que 2 semaines.
A la suite de la période du port du soutien gorge de contention, vous pouvez porter des soutiens gorge standards avec ou sans armature.

Quand reprendre le travail après une augmentation mammaire ?

Après une augmentation mammaire, la reprise du travail est possible après 5 jours dans le cadre d’un télétravail à domicile. Les activités professionnelles peuvent être reprises après 1 semaine à 10 jours dans le cadre d’une activité peu physique en entreprise ou après 3 semaines pour un travail plus physique. Le Dr Thomas Sorin adaptera l’arrêt de travail en fonction de votre emploi et du suivi post opératoire.

Peut on avoir une grossesse après une augmentation mammaire ?

Il est possible d’avoir une grossesse après une augmentation mammaire par prothèses. Néanmoins, le volume de la poitrine va augmenter durant la grossesse puis diminuer à la suite de l’accouchement. La peau va se distendre et provoquer une ptôse mammaire (les seins qui s’affaissent).
Si le projet de grossesse est à court terme, il est conseillé d’attendre la fin de cette grossesse pour réaliser la pose de prothèses mammaires afin que le résultat esthétique soit pérenne.

Peut on allaiter après une augmentation mammaire ?

Il est possible d’allaiter après une augmentation mammaire. Néanmoins, il arrive parfois que certaines femmes n’aient pas la possibilité d’allaiter, même sans pose de prothèses mammaires. Ainsi, prévoir les chances d’allaitement à la suite d’une augmentation mammaire est difficile. Aucune molécule de silicone ne migre dans le lait maternel.

Quand reprendre le sport après une augmentation mammaire ?

Le sport après une augmentation mammaire par prothèses peut être repris à 3 semaines. Les exercices sportifs sont débutés par les jambes (squats, presse, vélo de salle …), cela permet de laisser au repos les pectoraux et les épaules. Après 6 semaines, l’ensemble des exercices sportifs peuvent être repris (musculation, course à pied, piscine). La pratique du sport ne se fera qu’avec le soutien gorge de contention ou une brassière de sport assez serré pour bien maintenir les seins.

Quand reprendre une activité sexuelle après une augmentation mammaire ?

Les activités sexuelles après une augmentation mammaires par prothèses peuvent être reprises après 10 jours post opératoires. Il sera nécessaire d’adapter votre pratique pour des actes doux n’entrainant pas de pression sur les seins et il sera nécessaire de conserver votre soutien gorge de contention.

Recherche -t-on le cancer du sein lors d’une augmentation mammaire ?

Oui, une échographie mammaire est réalisée systématiquement avant une réduction mammaire à la recherche d’une anomalie du sein. L’échographie est couplée à une mammographie pour les patientes de plus de 30 ans.

Peut on faire une mammographie avec des prothèses mammaires ?

La mammographie est possible avec des prothèses mammaires. L’augmentation mammaire par implants n’a aucune conséquence sur la surveillance des seins. Pour rappel, la surveillance habituelle des seins chez les femmes en France est de réaliser une mammographie et échographie tous les 2 ans entre 50 ans et 75 ans.